La tendance de vouloir accorder fromages avec vins Blanc a de justes raisons. Le sucre et la rondeur d’un Viognier viendront adoucir la puissance d’une pâte persillée telle que le Bleu du Mont Blanc, l’acidité d’un Chabichou du Poitou faiblement affiné, ou rehausser les saveurs d’un Brillat Savarin aux douceurs exquises.

De même , un blanc de Seyssel souvent apprécié en préparation de fondues, complétera, de sa douceur et son fruité les saveurs florales d’un Beaufort Chalet d’Alpage, viendra arrondir l’amère fougue d’un Abondance de Garde et se confondre dans les saveurs fruitées-torréfiées d’un Comté. Néanmoins, même si les arômes violettes, ou fruits rouges groseille cassis d’un Beaujolais pourraient ombrager des saveurs légères, elles s’avèrent tellement complices à la force d’un Epoisses, à la personnalité d’un Camembert de Normandie, et subtilement exhaustives à la délicatesse d’un petit Chèvre frais, ou aux somptueuses saveurs d’un Beaufort d’été Chalet d’Alpage.

Pour le moins, rien ne respecte mieux l’âme d’un fromage que la bière. La bière Chouffe de la brasserie d’Achouffe en Belgique, équilibre à merveille son amertume avec un Munster fermier, par l’alchimie de ses savaurs agrumes et la douceur du goût.